Archives pour la catégorie Hébron

Des cartables et des grillages

05h50, le réveil sonne. Dehors la nuit est encore maîtresse mais plus pour longtemps. La vie dans l’appartement recommence peu à peu, le froid est toujours-là. Chacun se prépare et avale son déjeuner, quelques « good morning » sont grognés, mais le silence a toujours son royaume.

06h30, nous partons dans la rue. Les voitures sont peu nombreuses à cette heure-ci mais le soleil nous fait déjà miroiter l’espoir d’une journée ensoleillée. Les langues se délient, chacun se réveillant complètement dans la fraîcheur matinale. Il nous faut une vingtaine de minutes pour atteindre le premier checkpoint. De ce côté de la ville, contrôlé par les autorités palestiniennes, une certaine agitation commence à naître : certains magasins s’ouvrent timidement, des échoppes sont installées dans le marché, les premières personnes pointent leur nez dehors. De l’autre côté du checkpoint, sous contrôle israélien et séparé par un grillage équipé de caméras, détecteur de métaux, et portes tournantes, les rues sont vides à l’exception de quelques soldats : les façades sont mornes, seuls les mouvements des chats sont perceptibles. Certains appellent cette partie de la ville « Ghost Town »[1]. Lire la suite Des cartables et des grillages

Publicités

Vivre à proximité d’une colonie

Quand Abu Jabari a voulu faire paître ses chèvres et ses moutons samedi matin, 5 mars 2016, des soldats sont arrivés et ont menacé de tirer sur les bêtes s’il ne quittait pas immédiatement les lieux. Le berger leur a répondu que ces terres lui appartenaient puis, il a sifflé son troupeau pour l’emmener brouter plus loin.

Depuis 2001, la famille Jabari mène un combat juridique afin de récupérer ses terres usurpées par les colons. Leur propriété se trouve à « Wadi al Husein », une vallée cultivée par des familles palestiniennes se situant proche du centre ville historique d’Hébron. Deux colonies israéliennes, Kyriat Arba et Givat Ha’avot surplombent la vallée.

Map Hebron
Carte de l’UNOCHA, Atlas 2015.

Lire la suite Vivre à proximité d’une colonie

Dans les coulisses d’Hébron

Qualifiée par certains historiens comme l’une des plus anciennes cités encore habitées du Proche-Orient, Hébron abrite également un lieu saint reconnu par les trois grandes religions monothéistes. Formellement divisée suite à la ratification du Protocole d’Hébron en 1997, cette ville se compose de deux zones distinctes : H1 et H2. H1 représente plus du 80% de la surface de la ville. Abritant quelques 160’000 Palestinien-ne-s, cette partie est entièrement sous contrôle palestinien. H2, sous contrôle de l’armée israélienne, regroupe selon les dernières sources 40’000 Palestinien-ne-s et 700 colons dans une répartition géographique inédite. En effet, Hébron est la seule cité dans laquelle les colonies sont directement implantées au centre-ville. Cette implantation israélienne au sein d’H2 se traduit concrètement par une multitude d’emplacements distincts qui ressemblent à s’y méprendre à un puzzle à peine débuté.

Lire la suite Dans les coulisses d’Hébron

Reportage photo : La vie d’un enfant sous l’occupation à Hébron

La vie des Palestiniens vivant dans la partie d’Hébron contrôlée par l’armée israélienne est particulièrement difficile. La présence militaire omniprésente, les harcèlements des colons et les restrictions de mouvements définissent leur quotidien.

Mathieu Guntern, Hebron 2015 8
Enfant israélien avec une arme en bois discutant avec un soldat israélien ©Mathieu/EAPPI/2015
Enfant palestinien dans une rue surplombée par deux soldats israéliens
Enfant palestinien dans une rue surplombée par deux soldats israéliens ©Mathieu/EAPPI/2015

 

 

 

 

 

 

Endossant le rôle d’EA et vivant au cœur de cette cité divisée, nous sommes fortement amenés à nous questionner sur les impacts de cette présence militaire et comment cette dernière affecte les enfants palestiniens. Perçus comme de « potentiels jeteurs de pierres », ces enfants sont régulièrement interpellés et fouillés sur la voie publique par les forces de l’ordre israéliennes.

may-2015-west-bank-hebron-child-going-to-school-photo-eappi-m-guntern
Enfant palestinien sur le chemin de l’école ©Mathieu/EAPPI/2015

Lire la suite Reportage photo : La vie d’un enfant sous l’occupation à Hébron

Sud de la Cisjordanie

Bethléem, Hébron et les South Hebron Hills (SHH) sont situés dans le Sud de la Cisjordanie. Dans cette région, l’expansion des colonies illégales israéliennes pose des problèmes particuliers aux Palestinien-nes vivant dans le sud de la Cisjordanie. Les problèmes d’accès à la terre pour les agriculteurs et les bergers, la démolition de maisons et d’infrastructures, les déplacements forcés de familles, la confiscation de terres et la violence des colons sont quelques-unes des problématiques liées à l’extension de ces colonies. Les incursions militaires et les raids à des fins d’arrestation sont un des autres problèmes majeurs.

Hébron a été divisée en deux dans le cadre du Protocole d’Hébron. Depuis, la partie abritant les colonies israéliennes, au centre même de le vieille ville, est sous contrôle israélien. Cette situation est synonyme de fortes limitations pour la population palestinienne et des attaques ont lieu quotidiennement contre les Palestiniens vivant à proximité immédiate des colonies. L’une des priorités de l‘équipe d’EAPPI, est l’accès à l’éducation. Elle accompagne notamment de jeunes enfants afin de leur permettre de traverser les checkpoints militaires et de limiter le harcèlement qu’ils subissent de la part des colons et de leurs enfants.

La construction du mur et l’extension des colonies israéliennes sur les terres des villages avoisinnants ceinturent aujourd’hui pratiquement Bethléem, la coupant notamment de Jérusalem, située à quelques kilomètres. La ville abrite par ailleurs trois importants camps de réfugiés. L’équipe d’EAPPI assure une présence aux checkpoints, accompagne des habitant-e-s des villages environnants lors d’actions non-violentes contre les destructions d’habitations par l’armée israélienne ou contre le mur israélien et accompagne des écoliers à travers les checkpoints.

La région des South Hebron Hills est quasiment entièrement contrôlée par Israël (Zone C). On y trouve notamment de nombreuses zones militaires. Cette situation limite fortement la liberté de mouvement et les droits d’utilisation du sol de la population palestinienne. Régulièrement, l’armée israélienne détruit des habitations, des citernes et même des tentes. La population est également sans défense face aux attaques violentes de colons. L’équipe d’EAPPI offre une présence et documente les cas lors de destructions d’habitations et d’attaques de colons, parfois en collaboration avec des organisations israéliennes pour la paix ou le UNOHCR.

140122_Mauer_Bethlehem (3)_mitEAs
L’équipe EAPPI de Bethléhem longe le mur pour se rendre auprès d’une famille dont la maison est cernée par la construction ©EAPPI/2014

Lire la suite Sud de la Cisjordanie