Archives pour la catégorie Vallée du Jourdain

Happy End in the Holy Land?

“They are so happy”, tells me our driver.” Why?” I ask back. “Because the settlers did nothing when they saw you”.

Dear Readers, I must confess, my thoughts were mixed in that moment. It went well, I thought, but what if the settlers had started to hit? We would not been able to protect the shepherds. EA’s do not intervene, we are there, protect with our sheer presence, and observe, but we do not engage. From a human point of view, it is not always easy to deal in certain situations with this rule, but this rule has made possible to protect  many people for many years. Protective presence does work, as the following story will show you. The settlers did not attack, because we were there. May we have a happy end in the holy land? Lire la suite Happy End in the Holy Land?

Publicités

El Hadidiya – une communauté de bergers dans le viseur d’Israel

Le calme relatif dans la Vallée du Jourdain que j’avais constaté au début de mon mandat est définitivement balayé. C’est notamment le cas dans la communauté d’Al Hadidiya dont les tentes et infrastructures viennent d’être réduites à néant.

Al Hadidiya est une communauté de bergers située dans le nord de la Vallée du Jourdain. Ses infrastructures ont déjà été détruites à treize reprises et toutes les structures restantes sont concernées par des ordres de démolition. Certains de ces ordres ont pu être suspendus pendant plusieurs années, mais représentaient toujours une menace. Aujourd’hui, la communauté se retrouve une nouvelle fois dans le viseur des autorités et de l’armée israéliennes.

Lire la suite El Hadidiya – une communauté de bergers dans le viseur d’Israel

Des pierres pour la paix?!

Les émeutes observées dans la rue ces dernières semaines sont l’expression de la colère de nombreux jeunes Palestiniens contre l’occupation israélienne. La génération plus âgée a un avis partagé à ce propos. Alors que certains font preuve de compréhension, d’autres secouent la tête d’un air préoccupé et espèrent toujours une résolution pacifique du conflit israélo-palestinien.

Ismail* a 18 ans et vient de Jericho. Il est allongé sur un lit de l’hôpital municipal et souffre d’une blessure à la poitrine. Il s’est fait tirer dessus la veille, lors d’un affrontement avec l’armée israélienne. Cet incident s’est produit après qu’il et d’autre jeunes Palestiniens ont lancé des pierres en direction de la base militaire israélienne située à l’entrée de la ville de Jericho. La provocation était délibérée. « Nous voulions montrer au monde ce qu’il nous arrive à nous et à notre terre. Les Israéliens ne sont pas prêts pour une résolution pacifique du conflit. C’est pourquoi il ne nous reste pas d’autre choix que de défendre nos droits de cette façon ».

Lire la suite Des pierres pour la paix?!

Sumud – Résistance et résilience en Palestine

SUMUD est un mot arabe qui signifie stabilité et résistance. D’une certaine façon, il exprime bien la force de nombreuses Palestiniennes et Palestiniens de résister, de rester sur leurs terres sans se laisser déplacer tout en exerçant différentes formes de résistance active.

sumud 1
Abu Sakar lors de la rencontre dans son village d’Hadidiya ©EAPPI/2015

La discussion que j’ai récemment eue avec Abu Sakar m’a fait découvrir un exemple vivant et concret de SUMUD. Nous l’avons rencontré sous sa tente à Hadidiya après un long trajet plein de soubresauts sur une route de campagne. En arrivant nous apercevons à notre grande surprise les jolies maisons de la colonie israélienne de Roi, juste derrière le village. La colonie israélienne a naturellement une autre route d’accès directe et carrossable.

Abu Sakar est un interlocuteur intéressant. Il nous fait le plaisir de partager ses riches expériences. Il commence par nous raconter l’histoire du village:

« Comme vous le voyez, je ne suis plus tout jeune. Mais je me rappelle encore bien de l’époque où je gardais les moutons ici. Lorsque mon père était enfant, il emmenait lui aussi paître les moutons sur ces prairies. Aussi loin que nous pouvons nous souvenir, nous avons toujours vécu ici. Nous avons les titres de propriété pour cette terre de l’époque ottomane. En 1967, 300 familles vivaient ici, elles étaient encore 50 en 1997 et aujourd’hui nous ne sommes plus qu’une poignée. »

Lire la suite Sumud – Résistance et résilience en Palestine

La Vallée du Jourdain

La confiscation par la force et la réaffectation de terres possédées par des Palestiniens est l’un des problèmes majeurs pour les populations vivant sous occupation dans la Vallée du Jourdain. Cette stratégie a abouti à rendre environ 94% des terres de la Vallée du Jourdain inaccessible pour les Palestiniens qui la possèdent. Des déplacements forcés de Palestinien-ne-s de leurs villages et des confiscations de leurs terres sont notamment opérés afin de libérer des zones pour des exercices militaires de l’armée israélienne ainsi que pour récupérer des terres pour la construction ou l’extension de colonies israéliennes. La confiscation et le détournement des ressources souterraines d’eau à l’intention des colonies israéliennes illégales selon le droit international a paralysé l’économie agraire et entrave tout développement économique de la région pour les Palestiniens.

B Flick EA walking with a villager in Ibziq to visit his family 04112014
Une EA se rend avec un villageois à Ibziq pour rendre visite à sa famille ©EAPPI/2014

L’équipe d’EAPPI offre une présence internationale et documente les déplacements forcés ainsi que les confiscations des terres des villages dans toute la Vallée du Jourdain. Elle travaille avec plusieurs groupes et associations israéliens et palestiniens afin de documenter et de rapporter les problèmes dans ces différents domaines.

L’équipe travaillant dans la Vallée du Jourdain couvre les gouvernorats de Jéricho et Tubas.