Archives du mot-clé Bédouins

Les Jahalin de Khan Al Ahmar : un obstacle à l’expansion du projet de colonisation israélien

Le paysage désertique et vallonné s’étend à perte de vue. L’autoroute, qui relie Jérusalem à la mer morte, sillonne et creuse sa voie au cœur de la vallée, et s’enfonce progressivement sous le niveau de la mer. A chaque kilomètre avalé, la chaleur monte d’un cran. Le soleil, qui se reflète sur la pierre blanche et éclatante, pique les yeux des touristes par sa lumière aveuglante. Ils sont nombreux aujourd’hui à emprunter cette route, voyageant en cars ou en taxis, pour aller se baigner et se ressourcer à la mer morte.

Sur leur passage, les voyageurs perdus dans la contemplation du paysage, apercevront certainement les petites villes et hameaux qui semblent avoir poussé au cœur du désert et qui se distinguent de très loin ; des quartiers résidentiels modernes, très bien entretenus, verts et fleuris, encerclés toutefois de clôtures et de barbelés : les colonies israéliennes. Les plus observateurs d’entre eux apercevront en revanche également d’autres types d’habitations qui parsèment ces collines ; de petites maisons multicolores et bariolées, construites avec du matériel de récupération, ainsi que des caravanes ornées des drapeaux bleus roi étoilés de l’Union Européenne. Lire la suite Les Jahalin de Khan Al Ahmar : un obstacle à l’expansion du projet de colonisation israélien

Publicités

Deux femmes bédouines, une seule histoire…

Maliha a mis sa plus belle robe pour notre rencontre: elle est longue et noire avec la broderie rouge typique sur le plastron de poitrine, et une bordure argentée en bas des longues manches. Un simple voile noir recouvre sa tête, mais pas son visage avenant. Malheureusement, nous n’avons pas le droit de la prendre en photo, mais l’image de la femme digne qui est tranquillement assise en face de nous, restera encore longtemps dans nos mémoires.

Lire la suite Deux femmes bédouines, une seule histoire…

E1 – la fin du rêve d’un Etat palestinien

L’équipe de Jérusalem d’EAPPI – dont une volontaire suisse fait actuellement partie – a récemment publié un article sur le blog d’EAPPI concernant les évolutions dans la zone E1. Cette zone située entre Jérusalem-Est et Jéricho subit de nombreuses destructions d’infrastructure. Si les colonies israéliennes déjà nombreuses dans cette zone s’étendent, la Cisjordanie serait définitivement coupé en deux: la fin du rêve d’un Etat palestinien:

E1 The End of the Dream for a Palestinian State/

Retrouvez d’autres articles de nos deux volontaires actuellement sur le terrain sur notre blog en allemand  :

https://unterwegsmiteappi.wordpress.com/

« Notre présence est un gage de sécurité »

Après plus de quatre mois 2015_08-29_ImpartialExpress_Notre présence est un gage de sécurité_C.Imsandpassés dans les collines du Sud d’Hébron, mais aussi dans le nord de la Cisjordanie et la Vallée du Jourdain, Markus Schnetzer fait le point sur son engagement en tant qu’observateur du programme EAPPI

Intreview de Christiane Imsand paru le 29 août 2015 dans l’Impartial/Express, le Nouvelliste, le Journal du Jura et La Liberté:

Lire l’article en pdf

Sumud – Résistance et résilience en Palestine

SUMUD est un mot arabe qui signifie stabilité et résistance. D’une certaine façon, il exprime bien la force de nombreuses Palestiniennes et Palestiniens de résister, de rester sur leurs terres sans se laisser déplacer tout en exerçant différentes formes de résistance active.

sumud 1
Abu Sakar lors de la rencontre dans son village d’Hadidiya ©EAPPI/2015

La discussion que j’ai récemment eue avec Abu Sakar m’a fait découvrir un exemple vivant et concret de SUMUD. Nous l’avons rencontré sous sa tente à Hadidiya après un long trajet plein de soubresauts sur une route de campagne. En arrivant nous apercevons à notre grande surprise les jolies maisons de la colonie israélienne de Roi, juste derrière le village. La colonie israélienne a naturellement une autre route d’accès directe et carrossable.

Abu Sakar est un interlocuteur intéressant. Il nous fait le plaisir de partager ses riches expériences. Il commence par nous raconter l’histoire du village:

« Comme vous le voyez, je ne suis plus tout jeune. Mais je me rappelle encore bien de l’époque où je gardais les moutons ici. Lorsque mon père était enfant, il emmenait lui aussi paître les moutons sur ces prairies. Aussi loin que nous pouvons nous souvenir, nous avons toujours vécu ici. Nous avons les titres de propriété pour cette terre de l’époque ottomane. En 1967, 300 familles vivaient ici, elles étaient encore 50 en 1997 et aujourd’hui nous ne sommes plus qu’une poignée. »

Lire la suite Sumud – Résistance et résilience en Palestine